Livraison gratuite to the Etats-Unis (USA) à partir de $100

Comment rempoter tes plantes, tutoriel étape par étape

Un guide pour débutant pour rempoter tes plantes vertes

Tu as enfin créé ta jungle urbaine ? Lorsque l’effet de nouveauté se dissipe, certaines questions peuvent se poser. Ma plante araignée semble “un peu trop haute dans son pot” ou “Suis-je un bon parent pour les plantes ?” Peut-être as-tu changé de couleur pour la cinquième fois (nous ne jugeons pas) et as-tu besoin d’un pot assorti ? Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une plante peut avoir besoin d’être rempotée. Quelle que soit la situation, ce guide t’apprendra quand rempoter une plante et quels sont les outils nécessaires. Nous te dirons comment faire efficacement le travail, quel terreau utiliser et la meilleure façon de nettoyer après le rempotage. Nous aborderons même le sujet controversé des trous de drainage. Alors oui, c’est très complet.

Le rempotage peut être déroutant, surtout pour les personnes qui élèvent des plantes pour la première fois. Nous sommes là pour t’aider avec des images claires et une vidéo pour te guider. Tu te demandes par où commencer ou quoi acheter ? Notre kit de rempotage Botanopia est la solution idéale et comprend tout ce dont tu as besoin dans un kit pratique et économique. Maintenant que les civilités sont passées, plongeons dans le vif du sujet !

Comment savoir quand rempoter

Il n’y a pas de règle spécifique pour savoir à quelle fréquence tu dois rempoter tes plantes. On peut estimer ça à environ 12 à 18 mois. Il y a plein de facteurs à considérer. Voici quelques signes qui montrent que tes plantes ont besoin d’une nouvelle maison :

1. Les racines de tes plantes s’enroulent. Cela arrive quand la plante est trop grande pour son pot et que les racines s’enroulent entre elles en formant une masse en spirale autour des rebords du pot. Cela va restreindre la croissance. Ce phénomène est aussi observable dans des pots en plastique. La masse de racines commence à déformer le pot.

2. Les racines de tes plantes sortent de leur pot. Si quelques petites racines sortent des trous de drainage de leur pot, cela ne veut pas forcément dire qu’il faut rempoter ta plante. Si ce sont des racines plus larges, cela veut peut-être dire que ta plante manque d’espace pour grandir.

3. Ta plante est plantée trop haut dans son pot. Cela ne laisse aucune place pour arroser par le haut. Il vaut mieux rempoter ta plante dans un plus grand pot pour simplifier ta routine d’arrosage.

4. Ta plante pousse plus lentement que d’habitude ou a arrêté de pousser depuis quelque temps.

5. Ton terreau est compact et a besoin de poches d’air qui sont vitales pour les racines de tes plantes. Quand tu arroses tes plantes, l’eau va vers le rebord du pot et n’est pas absorbée au milieu du pot. C’est l’heure de faire un cadeau à ta plante avec du terreau frais.

De quoi as-tu besoin pour rempoter une plante ?

Si ta plante est trop grande pour son pot, un pot plus grand devrait faire l’affaire. Vise un pot de 2,5 à 5 cm de large. Un pot plus grand que cela peut entraîner un arrosage excessif et éventuellement le pourrissement des racines.

Le rempotage peut être une activité salissante, et nous ne voudrions pas ajouter une autre corvée à notre liste. Notre toile de rempotage Botanopia facilite ton rempotage, qu’il s’agisse de multiplication, de taille ou de pulvérisation ! Enfin, une truelle, du terreau et un arrosoir seront utiles.

Astuce de pro pour tes ongles

Tu n’aimes pas avoir de la terre sous tes ongles ?
Tu peux porter des gants, bien sûr…
Mais une méthode simple est de planter tes ongles dans un bloc de savon avant de commencer. Tu auras un peu de savon sous tes ongles.
Une fois fini, le savon s’enlève facilement avec de l’eau chaude, et tes ongles seront nickels. Tip top.
Main de jardinier avec de la terre sous les ongles

Commençons !

Tu vas peut-être avoir du mal à retirer ta plante de son pot. Au lieu de tirer de toutes tes forces et donc d’endommager les racines, humidifie la plante. Tu peux le faire en trempant le pot pendant une demi-heure. Scénario d’urgence : si le pot est toujours trop serré, coupe-le avec des ciseaux. Après avoir retiré la plante de son pot, si les feuilles sont fermement collées entre elles, sépare-les délicatement pour leur laisser de l’espace.

Tu es maintenant prêt.e à insérer ta plante dans son nouveau pot. Commence par mettre un peu de terreau dans le pot pour avoir la plante à la bonne hauteur, utilise ton ancien pot pour faire un trou parfait dans le terreau. Mets ta plante dans le pot, puis rajoute du terreau sur les côtés, tout en laissant de la place pour arroser. Maintenant, arrose généreusement ta plante, et le tour est joué ! Ta plante est rempotée et heureuse, et grandit dans un meilleur environnement.

Tutoriel vidéo étape par étape

Dans ce tuto, nous te montrons les bases du rempotage.

Comment voir quand il est temps de rempoter, ce dont tu as besoin et comment le faire.

 

Apprends-en plus sur le terreau (et les options sans terreau)

Quel terreau dois-je utiliser ?

Quand tu débutes, tu te demandes peut-être quel terreau utiliser.  Devrais-tu réutiliser ton ancien terreau ? Peut-être la terre dans ton jardin ? Ou bien faut-il un mélange spécial ?

La terre de ton jardin n’est pas recommandée, car elle est souvent compacte et détrempée, ce qui réduit les poches d’air autour des racines et qui empêche la circulation de l’air dans le pot. Elle peut aussi contenir des graines de mauvaises herbes, des insectes et des maladies si elle n’est pas stérilisée.

Alors qu’est-ce qui fait un bon terreau ?

Tu as besoin d’un terreau léger, capable de retenir l’humidité, et d’avoir plein d’air autour des racines. Les mélanges de terreaux ont des recettes qui varient en fonction du type de plante. Enfin, il doit avoir un composant organique, comme du compost ou de l’écorce d’arbre, un composant qui peut retenir l’humidité comme de la vermiculite ou de la perlite, et parfois du sable et des nutriments.

Comment faire son propre mélange de terreaux

Est-ce que tous les mélanges de terreaux sont les mêmes ? Si certains composants dans des mélanges de terreaux ont des besoins différents, chaque plante a des besoins différents. Voici quelques mélanges que tu peux faire :

Aracées

Les aracées poussent mieux dans des conditions tropicales. Pour une recette de terreaux humide et avec beaucoup de nutriments, deux portions de terreaux, trois portions de perlite, et quatre portions d’écorces de pin. Optionnel : Rajoute une portion de vermicompost, ou de l’engrais bio pendant les périodes de croissance de tes plantes.

Plantes de la famille des aroids
Plantes de la famille des aroids

Orchidées

Il y a trois catégories d’orchidées

  • Terrestres – qui poussent dans le sol
  • Épiphytes – qui poussent sur les arbres ou les arbustes
  • Lithophytes – qui poussent sur un sol rocheux

Pour les orchidées terrestres, les mélanges plus denses sont idéaux. Utilise un mélange avec des portions égales de sable, de gravier et de mousse de sphaigne. Pour une orchidée épiphyte, mélange 5 portions d’écorces de sapin, une portion de perlite, et une portion de coco. Les orchidées lithophytes ont besoin de plus de drainage et d’aération. Mélange 80% d’écorces de sapin et 20% de mousse de sphaigne.

Cactus et autres plantes du désert :

Les cactus et les succulentes ont besoin d’un mélange de terreaux bien drainé et poreux. Mélange trois portions de terreau, trois portions de sable, et une portion de perlite. Si tu mélanges une grande quantité de terreaux, tu peux le stocker dans un récipient hermétique pour le préserver.

succulentes et cactus
Cactus et succulentes

Une recette pour toutes les plantes d’intérieur

La plupart des gens utilisent le terreau déjà fait des magasins de jardinage. Si tu veux essayer un mélange sans terreau, utilisable pour toutes les plantes d’intérieur, et même la plupart des plantes en général (sauf pour les 3 citées ci-dessus), mélange deux portions de fibre de coco pré-humidifiée, une portion de perlite, et une demi-portion de vermiculite

Tous les autres types de plantes d'intérieur
différents types de plantes d'intérieur

Est-ce que j'ai vraiment besoin de terreau ?

Il n’est pas obligé d’utiliser du terreau pour rempoter tes plantes. Tu peux utiliser plein d’autres substrats, ou même juste de l’eau. L’hydroculture est une méthode pour faire pousser ses plantes dans l’eau. Elle est de plus en plus populaire, car elle permet d’économiser de l’espace, de l’eau et contribue à une meilleure croissance des plantes. Sans terre, tu évites toutes les maladies qui pourraient être présentes dans le sol, mais aussi les insectes ! C’est aussi bien plus facile de gérer l’arrosage.

Voici quelques types de substrats que tu peux utiliser :

Oui, il est possible de faire pousser des cactus et des plantes grasses dans l'eau, en utilisant notre coupelle de germination. Le cactus reste en sécurité et au sec sur le dessus, et les racines poussent dans l'eau.

L’eau

L’hydroculture est peut-être la méthode de culture la plus simple pour les jardiniers urbains. Il suffit d’avoir de l’eau et un verre pour la contenir ! Plus besoin de se soucier des animaux domestiques qui creusent dans la terre ou qui renversent l’eau et la salissent. Les plantes sont également moins susceptibles de contracter des maladies et des parasites.

C’est par ailleurs une méthode idéale pour les personnes qui souhaitent des plantes nécessitant peu d’entretien. Tu n’as pas à te soucier d’arroser trop ou pas assez tes plantes. Avec de beaux vases, l’exposition des plantes peut être élégante et tu peux l’adapter à ton esthétique.

Choisis un pot, remplis-le d’eau et places-y une petite bouture. Place la plante sous la lumière indirecte du soleil et regarde-la pousser ! Il est important de changer l’eau au moins une fois par semaine pour que les racines soient bien oxygénées. Et oui, cela fonctionne aussi pour les cactus et les plantes grasses. Tu es curieux ? Nous avons un guide complet sur le passage de la terre à l’eau pour tes plantes ici.

Luca with growing roots

Les billes d’argile (LECA)

Le LECA est de plus en plus populaire auprès des amateurs de plantes. Mais de quoi s’agit-il ? Il s’agit d’un acronyme qui signifie Lightweight Expanded Clay Aggregate (agrégat d’argile expansé léger). Même si vous n’avez pas la main verte, ces petites billes d’argile remplacent parfaitement la terre, car elles nécessitent moins d’arrosage et offrent un soutien structurel.

Parce qu’il est inorganique, le LECA n’offre pas d’éléments nutritifs propres, et un engrais liquide tel que notre engrais biologique est nécessaire. Le grand avantage est qu’aucun parasite ne peut y survivre. Comme il ne se décompose pas, vous pouvez réutiliser les billes d’argile à l’infini si vous les nettoyez bien. Lors du passage d’une plante de la terre au LECA, veillez à rincer la plante des matières organiques, à laisser sécher les racines et à utiliser un engrais adapté à la culture hydroponique.

PON substrat pour les plantes

Lechuza Pon

Pon est une nouvelle alternative au jardinage conventionnel en terre. Il s’agit d’un mélange de pierre ponce, de zéolites, de roches de lave et d’engrais. Le pon étant un substrat à base de minéraux, il empêche les champignons d’attaquer les racines.

Grâce à sa structure perméable à l’air, le pon ne se condense pas et peut être utilisé pendant des années sans être remplacé. Il s’agit en fait d’une version plus petite du LECA pour une esthétique différente.

Vermiculite substrat pour les plantes

Vermiculite

Vermicu-quoi ? C’est un mot qui a de la gueule, et il est probable que vous n’ayez jamais vu de vermiculite auparavant. Il s’agit d’un minéral brillant qui peut absorber trois fois son volume d’eau. Elle se présente sous forme de petits morceaux, un peu comme du gravier très léger.

De plus, elle est idéale pour les plantes assoiffées qui ont besoin de beaucoup d’hydratation. Ne l’utilisez cependant pas pour les plantes qui aiment les sols bien drainés, comme les cactus, car vous risqueriez de faire pourrir les racines.

personne tenant une pelle avec de la perlite dessus, un substrat pour les plantes

Perlite

Contrairement aux pierres précieuses de l’océan, la perlite ne ressemble en rien aux perles. Ce qu’elle est, en revanche, c’est du pop-corn de roche volcanique (non comestible). La perlite ressemble à de minuscules billes de plastique riches en silicium. Elle retient à la fois l’eau et l’air et permet d’aérer le sol.

Un bon substitut à la perlite est la pierre de lave, qui est constituée de petits morceaux de lave durcie. Si vous vivez dans une région volcanique, il peut s’agir d’une option locale intéressante dont la production nécessite moins d’énergie.

fibre de coco utilisé comme substrat pour les plantes

La fibre de coco

La fibre de coco, également connue sous le nom de coir, est un excellent milieu hydroponique. Il s’agit de la fibre restante à l’extérieur de la coque de la noix de coco. C’est une source renouvelable efficace, car elle retient jusqu’à dix fois son poids, ce qui permet aux plantes de rester hydratées. Il peut aussi s’avérer utile dans la lutte contre les parasites, puisque les insectes n’aiment pas s’installer dans la fibre de coco. Il ne contient pas d’éléments nutritifs propres, il faut donc le compléter.

Bon à savoir:
Le problème avec la tourbe
(et dans une moindre mesure, la sphaigne)

Récolte de tourbe dans la tourbière du Kerry
Récolte de tourbe dans la tourbière du Kerry
Sphaigne
Mousse de sphaigne fraîche dans la nature

La tourbe, récoltée dans les tourbières, est un milieu léger, sans terre, utilisé dans les mélanges d’empotage et même comme moyen de culture hydroponique. Mais qu’en est-il de la tourbe ?

Bien qu’elle soit organique, la tourbe est une ressource non renouvelable qui met des milliers d’années à se former. Sa récolte libère également du dioxyde de carbone dans l’air.

Contrairement au compost, la tourbe ne contient pas d’éléments nutritifs pour les plantes.

La tourbe est naturellement présente dans quelques pays du monde. Comme elle doit être transportée à l’échelle internationale, elle contribue au changement climatique. Une bonne alternative est le cocotier, un substrat facilement disponible créé à partir des restes de récolte de noix de coco.

Qu’est-ce que la sphaigne ? Est-elle similaire à la tourbe ?

La sphaigne est une plante vivante qui pousse sur la tourbière de la zone humide. Alors que la tourbe contient des matières organiques provenant de plantes et d’animaux, la sphaigne est morte et décomposée. La sphaigne est récoltée à l’aide d’une récolteuse sous vide, puis séchée en vue d’une utilisation commerciale. Composante essentielle des écosystèmes des tourbières, sa récolte continue entraîne la libération de carbone dans l’air, ce qui la rend peu respectueuse du climat.

La sphaigne se trouve dans un écosystème contenant de nombreuses espèces végétales et animales. En la récoltant, on détruit les zones humides. Elle est également considérée comme une source non renouvelable. En effet, elle pousse très lentement. Sa récolte cause donc des dommages permanents. Dans la mesure du possible, évitez d’utiliser la sphaigne. La perlite, par exemple, est une excellente alternative pour l’enracinement des boutures.

Je viens de rempoter mes plantes. Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

Une main tenant un pot de fleurs
Comment nettoyer les dépôts de calcaire et les taches sur les pots en terre cuite

Que faire de mon ancien pot ?

Tu te demandes peut-être comment nettoyer/désinfecter de vieux pots pour les réutiliser. Voici comment enlever les dépôts blancs sur les pots en terre cuite

Il faut commencer par enlever physiquement les saletés qui s’accrochent au pot. Il faut ensuite le nettoyer avec une brosse dure et de l’eau savonneuse. L’eau de Javel est l’ingrédient le plus courant pour stériliser le pot et le débarrasser des champignons et des parasites. Tu peux faire tremper ton pot dans un volume d’eau de Javel pour neuf volumes d’eau pendant dix minutes pour le désinfecter. Après la désinfection, tu peux utiliser du vinaigre pour nettoyer ton pot et te débarrasser du vilain dépôt blanc. Ajoute une dose de vinaigre pour trois doses d’eau et laisse tremper le pot toute la nuit.

Tu peux maintenant utiliser une brosse dure pour frotter les taches restantes. Rince le pot à l’eau froide et sèche-le à l’air libre avant de l’utiliser à nouveau. Tu peux aussi mettre tes pots au lave-vaisselle.

Le nettoyage

Si tu as une toile de rempotage, il te suffit d’en verser le contenu dans la poubelle. Sinon, commence par ramasser toutes les saletés et tous les débris à l’aide d’une petite brosse ou d’un aspirateur. Si tu utilises un journal, froisse-le et jette son contenu dans une poubelle ou un tas de compost si tu en as un.

Veille à ce que tes outils soient correctement nettoyés, car ils peuvent transmettre des maladies d’une plante malade à une plante saine. Quand dois-tu nettoyer tes outils ?

  • Lorsque tu utilises tes outils sur une plante malade
  • Avant de ranger les outils pour l’hiver
  • Avant d’utiliser les outils au printemps s’ils n’ont pas été nettoyés

Lave tes outils avec de l’eau et du savon pour les débarrasser de la saleté. Ensuite, utiliser une brosse à poils durs pour frotter la saleté accumulée et laver au jet d’eau sous pression. La plupart des outils en bois repoussent naturellement les bactéries et les champignons. Ils se salissent cependant. Nettoyer les outils en bois avec de l’eau chaude savonneuse et les laisser sécher. Les essuyer avec des produits de préservation du bois pour les maintenir en bon état.

Quand fertiliser le mélange de terre et de terreau ?

Le terreau acheté dans le commerce contient souvent de l’engrais. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’ajouter de l’engrais pendant les premiers mois. En revanche, lorsque l’on crée son propre terreau, il est nécessaire d’en ajouter. Si tu as du compost, tu peux l’ajouter au mélange comme alternative. Si tu n’as pas de compost, tu peux choisir entre un engrais biologique et un engrais synthétique.

L’engrais organique est une meilleure option, car il est durable, ne nuit pas aux organismes et ne brûle pas le sol. Il contient en outre des bactéries bénéfiques pour les racines des plantes. Il existe deux types d’engrais :

  • L’engrais granulaire à libération lente

Cet engrais est libéré dans le sol lorsqu’on l’arrose. Vérifier les instructions du fabricant pour savoir comment l’utiliser. L’application dure un mois, puis il est possible d’en rajouter.

  • L’engrais liquide

Cet engrais est soluble dans l’eau et peut être mélangé selon les instructions données. Notre engrais bio Botanopia est riche en nutriments et facilement soluble. Nous avons un peu plus d’informations sur la façon de l’utiliser ici.

Tout le nécessaire en une boîte

Notre kit de rempotage rend le rempotage des plantes simple et pratique.

Il contient tous les outils et ingrédients nécessaires dans une seule boîte. Si nous ne pouvons pas accélérer le rempotage, nous pouvons au moins le faciliter. Ce kit est également bien moins cher que d’acheter tous les éléments séparément. De plus, nous le livrons à domicile, de sorte que tu n’as plus à tergiverser pour t’occuper de tes plantes.

Nous proposons deux options, l’une pour les cactus et les plantes grasses, l’autre pour toutes les autres plantes d’intérieur, afin que tu puisses choisir ce qui te convient le mieux.

 

Achète maintenant

Outils essentiels

Ils peuvent s’avérer utiles pour toutes tes activités de rempotage.

On dirait que tu fais ton shopping en Etats-Unis (USA)... ces réglages sont ils corrects?

Langue
Monnaie
 
Join Waitlist We will inform you when the product arrives in stock. Please leave your valid email address below.